lundi 17 juin 2013

101 Dalmatiens au jardin! (Geranium dalmaticum)

Vous vous attendiez à voir du blanc à taches noires partout?
Ben c'est râté, mes p'tits loups! ;o))
(Même si, quand je suis toute seule, j'ai tendance à appeler mes deux potées de dalmatiens, Pongo et Perdita! ;o))...)
Eh oui! Il n'y a pas que des manteaux-de-fourrure sur pattes, en Dalmatie!
Il y a aussi ce délicieux petit Geranium.
Geranium dalmaticum.
Le connaissiez-vous?
C'est un petit mais..costaud, en tous cas. Façon macrorrhizum, en plus bas,voyez? Un joli feuillage menu et découpé, quasi-persistant s'il vous plait!
Et en Mai-Juin, surgissent des nuées de tiges bien raides, où se pointent d'abord des grappes de petits boutons tout ronds, terminés en pointe. On dirait des micro-groseilles-à-maquereaux!
Puis éclosent, bien au dessus du feuillage, de jolies fleurs, assez grandes vu la taille du feuillage (moins de 10 cm), dans des camaïeux délicieusement surannés de rose et de blanc...
On dirait une troupe de flamants roses qui lèveraient tous la tête en même temps! Et je ne le nourris pas aux crevettes, pourtant! ;o))
Tout comme le macrorrhyzum, son feuillage est parfumé, quand on passe la main dessus ou qu'on le froisse. On le sent aussi en approchant tout simplement le nez, mais il faut avoir vraiment la truffe au ras du sol!
Ce n'est pas un géranium pour les marais, déjà. Contrairement à ses concitoyens tachetés, il n'aime pas avoir les pattes dans l'eau, le dalmatien!
Mais à part ça, il n'est vraiment pas difficile.
Il ne craint pas le sec, d'ailleurs c'est pour ça que je le cultive en pot depuis des années, sans jamais aucun arrosage.
J'ai juste enfoui les pots dans un tapis de lierre, ce qui évite aux parois de surchauffer;
Quand il a trop faim (j'avoue que je l'élève à la dure!!!) il se contente de faire des feuilles plus petites, pour survivre!
Il ne craint pas l'ombre non plus (même s'il préfère le soleil), mais y fleurit moins, ça peut se comprendre..
La mi-ombre, ça lui convient parfaitement.
Il grandit doucettement en touffe, s'étalant par ses rhizomes, pour former un joli coussin dodu et bien ras, dense à souhait. Aussi prolifique que les tachetés!
La floraison s'étale sur Mai et Juin, enfin..sauf cette année, où comme tout le monde, il a plusieurs semaines de retard!
Il parait que si l'on coupe les hampes fanées après la première floraison, il refleurit. J'avoue que je n'ai jamais pris la peine de tester la chose...un truc à essayer cette année, tiens! Pour le moment, je profite de cette première floraison, on verra ça dans une ou deux semaines..si j'y pense!
(Euh...avec la passoire qui me sert de tête, il n'est pas interdit, fin juin-début juillet, de m'adresser un petit rappel, si vous y pensez, vous! ;o)) ..)
Mais il a encore un autre atout, qui le rend vraiment intéressant toute l'année: ses couleurs d'automne, si on le cultive au soleil.
Flamboyantes.
Un régal. Regardez-moi ça! Et il dure tout l'hiver, s'il n'est pas caché sous la neige, bien sûr.
Sa façon à lui de faire "L'Appel du Soir", peut-être?
En tous cas, là,  il est battu à plates coutures, le macrorrhyzum!
Un joli petit pot de dalmatiens comme ça sur le rebord de la fenêtre, ça vous met vraiment de la joie au cœur quand il n'y a plus rien que du marron et du triste dans le reste du jardin. Ou du tout blanc.
Donc, si vous m'en croyez, n'hésitez pas à adopter un ou deux dalmatiens! Même s'ils prolifèrent, ils ne coutent pas cher à entretenir!
Et ils n'aboient jamais! En tous cas, pas chez moi... ;o))

dimanche 9 juin 2013

La giroselle n'est plus ce qu'elle était! (Dodecatheon meadia alba)

Vous vous souvenez peut-être des belles giroselles roses dont je vous avais parlé, il y a 2 ans déjà... ?
http://zephirine38.over-blog.com/article-gyroselle-charme-d-amour-49699650.html
Eh bien depuis l'an dernier, et par la grâce d'une amie-qui-connait-bien-mes-petits-péchés-mignons, elles ont été rejointes par une jolie petite sœur au teint de lait : la Giroselle blanche, alias Dodecatheon meadia 'Alba'.
Elle finit sa floraison en ce moment, mais il y a de semaines qu'elle fait mon bonheur...
Rendez-vous compte! Les premières fleurs sont apparues fin Avril!
Bon, c'est vrai, le temps frais et pluvieux de ce  $£%$*&-de-printemps-qui-n'en-fut-pas-un, n'est certainement pas étranger à cette floraison de longueur record!
Mais quand même, c'est bien appréciable!
Elle m'a étonnée aussi par l'ampleur de sa jolie parure d'hydre à plusieurs têtes!
Pas moins de 14 fleurettes se sont épanouies en parapluie autour de l'unique tige florale de quelque 20 cm de haut!
Un record jamais atteint, de mémoire, par ses soeurs roses!
Il faut quand même que je vous annonce aussi une nouvelle, qui ne surprendra guère les habitués que vous êtes des facéties de nos chers botanistes...
Figurez-vous qu'en vertu d'une analyse ADN tout ce qu'il y a de plus sérieuse (selon leurs auteurs, bien sûr!), cette pauvre giroselle, qui restait bien tranquille dans son coin et ne demandait rien à personne, s'est retrouvée brutalement transformée- Abracadabra! Poustouadlah et Keujmimet!- purement et simplement, en...primevère!
Si, si, je vous assure!
Bon, c'est vrai, pour le feuillage, on peut comprendre une certaine similitude....admettons!
Pour les fleurs, par contre, même si la dispositon en étoile rappelle un peu certaines primevères à long col comme la Primula secundiflora, la forme des fleurs, par contre....Elles en sont encore toutes retournées! ;o)
Mais il faut les croire sur parole: elle serait très proche, mais alors, très très proche, de Primula auriculaschtrumpf. Pardon: auriculastrum. A mes souhaits!
Diantre! Ce que vient faire mon petit doigt dans cette histoire, mon auriculaire ne me l'a pas dit! ;o))
Bref,  il faudra, selon ces doctes sires, dorénavant parler de Primula subg. Auriculastrum sect. Dodecatheon!
Et ils s'étonnent, voire s'irritent, ces braves botanistes, de la persistance des petits noms comme "giroselle"... ;o))
Et puis, c'est moi qui vous le dis: la famille, c'est bien joli, sur le papier, mais ce n'est pas toujours la panacée! Se retrouver, comme ça, sans précautions, du jour au lendemain, avec des milliers de cousines sorties d'un chapeau fut-il taxonomique,quand on a été élevée au sein d'une petite famille bien restreinte et bien sage, ça peut vous traumatiser à vie! Vous ne croyez pas? ;o))
Pauvre giroselle d'amour..noyée dans la tribu des primevères!
Surtout que ses fameuses cousines, franchement, elles sont bien plus difficiles à apprivoiser, chez moi!
La secundiflora? Pffft! Un petit tour et puis s'en fut!
Et je ne vous parle même pas de la wilsonii, des sieboldii et autres capitata...
Z'aiment pas l'argile calcaire, ces demoiselles!
Seules les braves petites primevères, dites "vulgaires", se plaisent et s'épanouissent ici sans faire d'histoire, chaque printemps.
Les petites doubles, en particulier, sont craquantes comme tout: les sans nom, roses, les jaune pâle, les rouge cramoisi comme Korporal, et même la jolie Guinevère au feuillage pourpré...
Ma giroselle? Aucun souci non plus.
Elle est fidèle, cette jolie demoiselle tolérante, souriant de toutes ses étamines au printemps, pour le plus grand bonheur des jardiniers qui n'ont pas le terrain acide-frais-mais-bien-drainé des contes de fée!
Ses soeurs roses, tout comme elle, s'épanouissent dans les petits coins à l'ombre des arbustes caducs, où elles ont assez de lumière au printemps pour faire pousser leurs multiples becs emmanchés d'un long cou...
Tiens, c'est vrai! On pourrait les prendre pour des cigognes à plusieurs têtes! D'ailleurs, elles reviennent au même moment, chaque printemps! Houlà!  Les bébés-grenouilles de l'étang n'ont qu'à bien se tenir !
Qui sait ce qui se passe, la nuit, dans le jardin... ;o)



 

dimanche 2 juin 2013

Une Pépite au jardin

Fin mai 2013. Le froid et l'humidité n'ont toujours pas quitté le jardin....
Ah, si, tiens! Un rarissime et rasant rayon de soleil caresse l'étang d'une main distraite. Je tente une sortie.
Tout est immobile...surtout, ne pas bouger, des fois que cela fasse fuir ce grand timide de soleil, et que ça re-déclenche les grandes eaux!
Tout? Non, pas "tout"! Tandis que j'admire tout à loisir la quasi-blancheur printanière et conique du Picea glauca Daisy's White,  ponctuée des épis rose bonbon de la Bistorte Superbe, ça bouge sous le Viburnum Pink Beauty! Mais qui va là?
Ahhh..c'est la Pépite qui a décidé de m'accompagner! 
Vous souvenez-vous? C'est la petite écaille-de-tortue, lâchement abandonnée par la sale bonne femme  qui nous avait valu une expédition digne de "C'est du Propre", au début de l'hiver dernier.
Elle s'est bien acclimatée, depuis! Et même si elle continue de jouer les pestouilles avec mes deux vieux
matous placides, à présent je la retrouve quelquefois installée sur le même coussin que l'un d'eux,
lorsque cette "égouaste" de zeph squatte à elle toute seule son cher canapé (celui de Pepita-la-pépite, je veux dire! ;o))...).
Elle m'accompagne souvent au jardin, lors de mes promenades mitrailleuses.
- "Salut ma Pépite! Tu viens? On va prendre la grande allée!"
- "Attends, j'arrive!
Dis-donc, c'est quoi ces grandes herbes qui sentent mauvais, là, et qui me chatouillent les moustaches? M'énervent! "
- "Ça? Ah oui! Effectivement c'est de l'ail!  M'étonne pas que tu  fronces les babines! Allium carinatum album. Tu verras, dans un mois, ils viendront même te caresser le dos, si tu repasses par là! ;o)..."
-"Tu as vu? Il reste de la terre nue, là! Je croyais que tout voulais que tout soit recouvert?"
-"Ben oui, Pépite de mon coeur... mais qui c'est qui s'installe là, papattes en rond, quand il fait chaud l'été, hmmm? Comment veux-tu qu'elles poussent, les plantounes, sous un manteau de fourrure, en plein été! Je ne sais pas comment tu fais pour le supporter, toi, entre nous soit dit! Et presqu'entièrement noir, en plus, le manteau, malgré  les éclats d'or qui t'ont valu ton nom!"
-" Comme disait ton copain Snoopy: certains d'entre nous sacrifient le confort à l'élégance..."
Je regarde, penaude, mon pantalon-de-jardin tout mité de coups de griffes des rosiers, et la polaire du dessus, qui ne vaut guère mieux. Côté élégance, elle n'a pas tort, la Pépite! ;o))
-" Encore des trucs qui ne sentent pas bon! Tu le fais exprès? "
-" Ah ça, tu l'as dit! Je ne peux plus les voir en peinture non plus, ces grandes salades de colchiques!"
-"Ben pourquoi tu en mets, alors?"
Logique. Imparable. Le bon sens sort de la bouche des minous!
-"Y en a même de l'autre coté, c'est du vice!"
 -"Oui, mais regarde comme il commence à joliment fleurir, le Geranium David Mc Clintock, à coté!"
- " Bof, ça ne sent rien...ça se mange?"
Même pas la peine de répondre. Estomac-sur-pattes, va! Il y a quelques jours, elle m'a même ramené dans la gueule,  jusque devant ma porte, un très beau pic épeiche, trois fois plus gros que sa tête ! J'ai hurlé, tapé dans mes mains, et elle en a ouvert la gueule de surprise! Ouf. L'oiseau s'est envolé, j'ai vu disparaître au loin son joli chapeau rouge. Plus de peur que de mal! Comment avait-elle fait son compte, cette grignette? C'est gros, un pic épeiche!
Je reprends ma promenade. Que va-t-elle encore trouver à critiquer, cette fois, ma pestouille? Serait-elle la voix de ma conscience???? ;o)
-"Ah, l'allée. Je l'aime bien, ton allée!"
-"Eh...mais c'est ici, dans l'herbe, l'alllée! Pas entre les plantes!"
-"Ah bon? C'est pourtant bien mieux, ici! Tu m'as fait un chemin qui serpente,  c'est bien pour que j'y passe, non? Tu devrais essayer, c'est bien plus joli, en passant par là! Et nettement moins mouillé."
Je préfère me taire...Ah ouiche...ben elle aurait bonne mine, ma plate-bande, si je prenais ton chemin avec mes grosses pattes-à-moi! Elle poursuit.
-"J'aime bien ce rouge, là, ça change!"
-"La persicaria Red Dragon? Tant mieux si tu l'aimes, Dame Berthille m'en a envoyé une encore plus colorée, 'Purple Fantasy', tu verras!"
-"Et ce truc qui me chatouille les côtes, là, c'est quoi? C'est rigolo!"
-"C'est de l'Hydrophyllum virginianum. Ca c'est sûr, avec toute la flotte qui est tombée, il doit se régaler, l'hydrophile hydrophylle!!!!";o))
-"Tiens, une cloche à fromages!" Tu pourrais quand même ranger, ça fait désordre:"
Elle a raison, ma pestouille! Les protections d'hiver sont encore là! Comme des décorations de Noel au mois de Juillet. 
Pas sérieux, ça, Zeph. Ben voui, mais les occasions de ranger ne sont pas plus nombreuses que les occasions de jardiner, avec le temps qu'on a depuis des mois...
-"Non mais, tu as fini de criticailler, la Pépite?
C'est vrai que le jardin s'est transformé en jungle, cette année, mais je fais mon petit possible...et je peux peu, quand il pleut!!!!
- "Bon, bon, si tu le prends comme ça... continue sans moi!
Je vais rester là à guetter les copains à travers la clôture.Parce qu'il est un peu tristoune ton jardin, ces temps-ci.
Tu as vu? Même dans la rue...y'a pas un chat!!!! ";o))